Le pouvoir de l’intention ou l’intention comme boussole

26 Nov 2020

Pourquoi – Comment – Quoi ou WHY HOW WHAT

Vous avez sans doute entendu parler de Simon Sinek et de son cercle d’or. Le Why – How – What

Il définit le pourquoi, la raison d’être et la motivation la plus essentielle d’une organisation ou d’une équipe ou d’une personne.

Ce que Simon Sinek met en avant c’est que, pour la plupart, nous sommes capables de dire ce que nous faisons : du pain, du conseil, des pièces détachées, … nos tâches, nos produits, nos services.

Nous savons dire comment nous les faisons, livrons, produisons, … Enfin, le plus souvent.

Mais pour la plupart nous avons beaucoup de mal à dire POURQUOI nous le faisons.

Pourquoi faites-vous du pain ? Pour gagner votre vie ? Parce que vous aimez ça… ok ! et ? Est-ce une raison suffisante ? Parce que vous avez hérité de la boulangerie familiale ? Est-ce une raison suffisante pour vous lever dans la nuit, pétrir le pain, vivre en horaire décalé, toute l’année ?

Sans doute pas. Votre motivation est sans doute plus profonde, plus essentielle. Pour nourrir les hommes ? Pour travailler avec une matière vivante ?

On touche là à un autre niveau de motivation vous ne trouvez pas ?

Pourquoi c’est important de mettre le doigt sur notre pourquoi ?

Justement parce qu’il émane du cœur, du cœur de nous-même. Il est une boussole. Quand nos activités, notre environnement nous éloignent de notre POURQUOI l’énergie n’est plus aussi bonne, l’insatisfaction nous attend au tournant, et la fatigue et la perte de sens ! Au sens propre comme au figuré.

 

WHY HOW WHAT POURQUOI

 

Définir son POURQUOI

Définir son pourquoi c’est souvent un peu difficile. Pourquoi ? Parce qu’on ne l’a peut-être jamais fait, ou alors on l’a fait il y a longtemps. Parce qu’on ne se pose même plus la question ! On continue à faire comme hier, comme l’année dernière. Définir son pourquoi c’est prendre le risque de réaliser que ce que l’on fait n’a, peut-être, pas vraiment de sens…

Comment faire pour définir son pourquoi ?

Voilà une façon de faire :

– Décrire ce que je fais, tout ce que je fais.

– Décrire ce que je ressens quand je le fais.

– Répondre à ces questions : Quand je fais tout ça, et que je ressens tout ça, qu’est-ce que cela m’apporte d’important ?

Qu’est ce que cela m’apporte d’encore plus important ? D’encore plus essentiel ? En quoi je contribue à quelque chose d’important, d’essentiel à mes yeux ?

Et quoi d’autre d’encore plus important ?

Si je suis boulangère, ça peut donner ceci “Nourrir l’humanité”

Mon Comment ? ”En travaillant des produits locaux de grande qualité nutritionnelle.”

Notre pourquoi se dit dans une phrase courte, qui peut sembler fleur bleue, mais pour nous elle renferme ce quelque chose d’essentiel qui nous fait vibrer.

Le Comment peut évoluer ! Demain je peux proposer d’autres types d’aliments, toujours qualitatifs d’un point de vue nutritionnel et toujours faits à base de produits locaux ! Je peux étendre ma gamme de produits avec des livres de recettes expliquant les fondamentaux de la nutrition. En faisant cela je respecte mon pourquoi !

Par contre si je baisse la qualité de ma matière première, si je vends des produits complémentaires qui viennent de l’autre bout du monde…

Il y a quelque de dissonant, comme un message contradictoire. Je ne suis plus alignée avec mon POURQUOI !

 

Le pouvoir de l’intention

“Une intention peut être définie comme l’envie ou la résolution prise par une personne d’agir et d’atteindre un ou des objectifs fixés à l’avance, sa décision de passer à l’action étant quasiment définitive.”

Dire, nommer, expliciter son intention c’est dire ce que l’on veut faire, être, vivre.

Mon intention est d’être, d’avoir, de représenter, d’inspirer,… Définir son intention c’est utiliser des verbes d’action, se mettre dans l’action.

Définir son intention c’est aussi écarter toute action, moyen, objectif qui m’éloigne de mon intention.

Par exemple :

Si mon intention est de passer une journée détendue, à l’écoute, et dans le partage, je vais prioriser une tenue décontractée, prendre mon temps, favoriser les moments d’échanges et de partages avec mon conjoint. Peut-être que nous allons trainer un peu en prenant notre café sur la terrasse au soleil, continuer avec une promenade et papoter tranquillement.

Ce que je ne ferai pas : regarder ma montre toutes les 10′, faire le ménage ou la comptabilité, allumer la télévision, tout cela m’éloignerait de mon intention !

Si mon intention est d’être focus, efficace, et de venir à bout d’un dossier compliqué, je vais éteindre toutes les alarmes, mettre mon téléphone sur silencieux, préparer tous les documents dont j’ai besoin et fermer la porte de mon bureau. Je ne prévoirai pas de repas avec un client ou quelle qu’autre sortie.

Définir son intention c’est s’assurer de réussir ce que l’on se propose de faire, de vivre, de réaliser. C’est se mettre dans les bonnes conditions pour réussir facilement. C’est préparer notre état d’esprit pour tout soit fluide.

En faisant tout cela, en alignant les moyens avec notre intention nous améliorons notre performance et notre satisfaction !

On peut définir notre intention pour un événement, une tâche, une mission, une période. A chaque fois, notre intention nous aidera à canaliser notre énergie, à optimiser chacune de nos actions.

 

le pouvoir de l'intention POURQUOI

Quelle est votre intention ?

Comment la définissez vous ?

Commencez par : « mon intention est de … », prenez le temps de ressentir ce que cette intention procure en vous. C’est un grand « Ouiiiiiii ! » ? ou pas… Si oui continuez, si c’est très mitigé essayer de la formuler autrement.

Qu’est-ce qu’elle vous pousse à mettre en œuvre, à poursuivre, à continuer ?

Faites la liste et à nouveau soyez à l’écoute de ce que cela vous procure.

  • Enthousiasme ?
  • Joie ?
  • Curiosité ?
  • Inquiétude ?

 

Qu’est-ce qu’elle vous incite à laisser de côté, à lâcher ?

Faite la liste et notez ce que cela suscite en vous.

  • Peurs ?
  • Doutes ?
  • Soulagement ?
  • Excitation ?

 

Comment éclaire-t-elle votre futur ? Quels axes donne-t-elle ?

  • Envies ?
  • Nouveaux projets ?
  • Changements ?
  • Continuité ?
  • Satisfaction ?

 

L’essayer c’est l’adopter 🙂 !

Vous pouvez définir votre intention pour une période longue, pour un projet, pour une journée, pour un rendez-vous. Essayez, vous verrez combien c’est aidant pour être dans le bon état d’esprit, pour faire les bons choix, pour atteindre votre objectif.

Vous n’y voyez pas clair ? Vous réalisez que vous avez perdu votre flamme et que ce que vous faites chaque jour n’a plus vraiment de sens ?

Si ça vous dit, on peut en parler ! Savez vous que le bilan de compétences est justement fait pour retrouver son pourquoi et rallumer la flamme ?

Accordez moi 30‘ pour que je vous dise tout ce que cela peut vous apporter et comment se passe un bilan de compétence. Pour l’aspect financier sachez qu’un bilan de compétences est finançable à 100% par votre CPF (compte personnel de formation).

Vous avez des questions ? N’hésitez pas, c’est ici.

Chaleureusement,

Donatienne

 

Donatienne Del Cos

Coach et formatrice, experte en régulation du stress et des émotions, Donatienne vous aide à développer une posture stable et confiante et à renouer avec votre vitalité. En milieu professionnel elle intervient auprès des dirigeants et des managers sur la communication interpersonnelle et la cohésion, la gestion de conflits et bien sûr, la régulation émotionnelle.

Articles similaires

Vous pourriez aimer

ILS ONT AIMÉ L'ARTICLE

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COOKIE :