Comment développer la confiance en soi

22 Nov 2020

Développer la confiance en soi

 

La confiance en soi est une force ! Elle donne de la stabilité à nos émotions et à nos comportements. Et c’est encore plus vrai dans l’adversité. Elle nous pose.

Elle nous permet de prendre des décisions sans tourner en rond. Elle facilite notre rapport au monde et aux autres. Elle laisse moins de place aux doutes et aux peurs. Elle s’appuie sur une connaissance de soi solide: je me connais et je m’accepte tel(le) que je suis. Je sais ce que je suis, ce que je peux faire, ce que je sais faire. Je sais ce que je veux. Je sais ce dont je suis capable. Je connais mes limites et je connais mon potentiel et je sais le mobiliser pour franchir les obstacles, relever des défis, ou me déployer.  La confiance en soi est un moteur qui me mène à apprendre encore et encore, à oser, à tester, à essayer ce que je veux, quand je le veux. J’occupe ma place, tant au travail qu’à la maison. Juste ma place: je ne déborde pas et je ne m’efface pas. La confiance en soi améliore mes capacités d’adaptation et me permet de rebondir plus rapidement.

La confiance en soi nous donne un sentiment de sécurité.

La confiance en soi va nourrir l’estime de soi. L’estime et la confiance marchent ensemble. L’estime de soi a besoin de faits, de preuves qui seront amenées par la confiance en soi en action.

 

 

Deux clés de la confiance en soi ? L’action et l’énergie positive

Sur les réseaux sociaux on trouve plein de recettes de réussites diverses et plus ou moins efficaces et pertinentes. Pour réussir il faut déjà passer à l’action ! C’est le minimum. Les facteur paralysant les plus fréquent sont la peur de l’inconnu et la peur de l’échec. Mais si j’utilise toujours la même méthode j’obtiendrai toujours le même résultat… Si je veux changer le résultat je dois changer la méthode! Un petit pas, même tout petit, peu tout changer. Changez la direction de 5° régulièrement et en peu de temps vous arriverez sur une autre terre.

Il ne s’agit pas de la méthode coué, il s’agit de passer à l’action, de façon simple, à portée de main. Il s’agit de mettre le curseur au bon endroit. De commencer un objectif SMART: spécifique , mesurable, un peu ambitieux, réaliste et temporel. Je l’atteins. Cela a tout de suite un effet positif sur la confiance et sur le sentiment de fierté lié à ce premier succès.

Alors je peux allonger le pas, intensifier le rythme des petits pas.  Avec un plan d’action clair, j’ai foi en mes capacités et je continue à les développer. Je m’appuie sur mes forces et j’envisage maintenant  mes “faiblesses” comme des axes de progrès. Ma façon de voir a évolué!

Je m’appuie sur mes succès, les objectifs atteints, je suis dans un cercle positif !

J’ai confiance en la personne que je suis, en confiance pour réaliser le travail qui est le mien, la mission qui est la mienne.

 

Une troisième clé : mieux se connaître

Mieux se connaître ça veut dire être PLUS conscient de ce que l’on est et de ce que l’on n’est pas. Autrement dit c’est être plus objectif sur soi-même. Connaître ses points forts, ses atouts, ses points faibles et ses vulnérabilités.

Les outils de développement personnel aident à mieux se connaître. Il existe des tests et des questionnaires qui aident à nommer, à prendre conscience de nos façons de fonctionner, à les positionner par rapport à d’autres façons. Ils aident aussi à remettre de l’objectivité et à mieux comprendre pourquoi certaines situations sont faciles pour nous et d’autres, au contraire, très compliquées. Persollement les tests que j’aime sont le MBTI, le DISC et forces motrices, le HD comme Human Design. Il y a aussi un test qui mesure la capacité à s’affirmer que j’aime beaucoup, il aide à prendre conscience de notre degré de passivité, entre autres. Un test sur l’estime de soi, un test sur nos moteurs inconscients (drivers), … Ils donnent tous des indications précieuses, d’ailleurs on les appelle aussi “indicateurs de type ou de profil”, pour autant, ils n’ont pas vocation à nous mettre dans des cases mais plutôt à apporter de la compréhension sur nos comportements en donnant des repères.

Le développement personnel m’aide à définir les coordonnées de mon point GPS. Et forcément, c’est plus facile de se mettre en route quand je sais précisément où je suis et ce vers quoi je veux aller. C’est plus facile de prendre en compte mes propres besoins, mes propres ressources.

 

Une quatrième clé : cultiver la bienveillance envers soi-même

Respecter les autres, faire attention à leurs besoins c’est génial, mais si c’est systématiquement à vos dépends… il y a quelque chose de pas très juste et équilibré.

Parfois, simplement nous autoriser à être juste humain, c’est déjà un grand pas en avant. Voici une liste d’autorisations à choisir de se donner. Elle n’est pas exhaustive, bien sûr vous pouvez en ajouter, en supprimer, et garder uniquement celles qui ont du sens aujourd’hui.

Vous pouvez vous les accorder, ne serait-ce que pour un temps, et, qui sait, cela vous amènera peut-être à un autre pallier ? C’est encore plus puissant quand j’accorde aux les mêmes autorisations… A méditer 🙂

C’est parti, je m’autorise …
à ne pas toujours être d’accord,
à demander de l’aide
à ne pas tout savoir
à essayer
à me tromper
à réussir
à briller
à innover
à dire NON
à dire OUI
à dire ce que je pense
à ne pas dire ce que je pense
à ne pas faire ce qui est contre mes valeurs
à changer
à ne pas changer
à prendre mon temps
à aller vite …

 

 

 

La confiance en soi s’apprend et se cultive

Plus vous cultiverez la confiance en vous plus vous pourrez développer l’affirmation de soi, mais ça c’est un autre sujet.
Plus vous serez pleinement vous-même, dans la meilleure version, acceptant ce qui est, plus votre estime de vous grandira.
Plus vous porterez votre attention sur tout ce qui est positif plus vous entretiendrez votre confiance en vous. Ce sur quoi je me focalise augmente !

Choisir des pensées positives, choisir de se connaître et de s’accepter avec bienveillance, et se mettre en route à son rythme. Choisir le côté lumineux n’est pas une négation ou un déni de ce qui est obscur. C’est choisir de laisser briller sa propre lumière.

Si vous avez besoin d’échanger sur le sujet ou si vous avez des questions c’est ici.

Et si vous avez des commentaires, n’hésitez pas, je suis toujours preneuse !

Chaleureusement,

Donatienne

Donatienne Del Cos

Coach et formatrice, experte en régulation du stress et des émotions, Donatienne vous aide à développer une posture stable et confiante et à renouer avec votre vitalité. En milieu professionnel elle intervient auprès des dirigeants et des managers sur la communication interpersonnelle et la cohésion, la gestion de conflits et bien sûr, la régulation émotionnelle.

Articles similaires

Vous pourriez aimer

ILS ONT AIMÉ L'ARTICLE

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COOKIE :