Les 7 peurs les plus fréquentes des managers débutants

22 Jan 2024

Introduction

Parce que tu n’as jamais eu le titre de manager tu penses que tu débutes ? Je vais te prouver que c’est faux. Le management n’est pas réservé à la sphère professionnelle et n’est pas un titre sur une fiche de paie ou sur un organigramme. Être manager c’est bien plus et heureusement !

As-tu des frères et sœurs, cousins et cousines, parents ? Tu as peut-être des enfants ? Tu participes à une association ? Tu as des amis ?

 

management, manager, organiser, produire, cadrer Que ce soit pour organiser une fête, un jeu, un repas, des vacances, tu as managé ! Le management n’est pas réservé à la sphère professionnelle. D’ailleurs, sais-tu d’où vient le mot management ? … Il vient du mot ménagement, ou l’art de gérer le ménage. Et si ! Tu comprends qu’à chaque fois que tu gères, ne serait-ce qu’une personne, un peu d’organisation (temps-espace), un peu de budget, etc, tu manages.

Alors sors toi de la tête que tu n’as jamais managé. 😉😀

Le passage à un poste de manager représente un tournant dans ta carrière professionnelle, c’est vrai. Et oui, c’est un sésame pour la suite de ta carrière. Et c’est la reconnaissance de tes compétences qui te vaut cette promotion.

Ce qui change maintenant c’est le cadre, l’ampleur, les impacts, et beaucoup d’incertitudes. C’est tout cela qui peut susciter des peurs, et je le comprends. C’est pourquoi, dans cet article, je vais démystifier les 7 peurs les plus fréquentes des managers débutants et fournir des #clés  concrètes pour les surmonter.


1. La peur de ne pas être à la hauteur

La première peur que tu peux ressentir en tant que manager débutant est celle de ne pas être à la hauteur des attentes. Cette peur est naturelle, car assumer des responsabilités managériales est une toute nouvelle expérience. Cette peur sera d’autant plus grande que ta confiance en toi sera basse. 

Clé #1 : Concentre toi sur l’apprentissage continu. Accepte que tu ne sais pas tout et que chaque jour est une opportunité d’apprendre. Cherche des mentors, participe à des formations en management et n’hésite pas à demander des retours constructifs. 

Dis-toi que si ta hiérarchie a pensé à toi pour ce poste c’est que tu en as les capacités. 😉 

Si tu ne sais pas comment faire, tu peux regarder ici.

 

2. La peur de prendre des décisions

Prendre des décisions peut être intimidant, surtout quand tu sais qu’elles affectent une équipe entière. La peur et le doute peuvent s’installer : « Et si je me trompe ? » Et ? Attention, toi, que feras-tu devant un collaborateur qui se trompe ? 

Tu l’inviteras à analyser l’origine de l’erreur et à corriger. La même chose pour toi. 

Clé #2 : Pose des questions ! Informe toi, analyse les informations et consulte ton équipe et ton N+. Rappelle toi que l’erreur fait partie de l’apprentissage. L’important est d’apprendre de tes erreurs pour ne pas les répéter.

 

3. La peur du conflit

Le conflit est souvent vu comme quelque chose à éviter, mais en tant que manager, tu y seras confronté un jour ou l’autre. Le conflit fait partie de la relation. Sors tes antennes pour détecter les premiers signes précoces et désamorcer rapidement.

Clé #3 : Développe tes compétences en communication et en résolution de conflits. Apprends à écouter, cherche à comprendre les points de vue de chacun. Aborde les conflits comme des opportunités pour renforcer l’équipe et non comme des menaces. 

 

4. Le Syndrome de l’Imposteur

Le syndrome de l’imposteur est cette sensation d’être un « faux » qui sera bientôt découvert. Plus ta confiance en toi est faible, plus il sera présent. Il se nourrit de tes peurs et de tes pensées limitantes. Ne les alimente pas. Concentre toi sur les faits, le réel. 

Clé#4: Reconnaître que ce sentiment est commun peut être libérateur. Mais ça ne va pas t’aider pour autant. Tiens à jour ta todo liste, coche tout ce que tu as fait, note ce que tu vas améliorer etc. C’est important pour avancer pas à pas, te maintenir dans une boucle vertueuse d’amélioration continue et valider tes réalisations. Cela t’aidera à prendre conscience que tu es là pour une raison valable, que tu es capable, que tu es légitime.

 

5. La peur de perdre ta Popularité

En devenant manager, la dynamique avec tes collègues change.  Surtout si tu faisais partie de ladite équipe. Tu peux avoir peur que les relations changent. C’est sûr, elles vont changer. Tu en garderas, tu en perdras, tu en gagneras de nouvelles. Cette peur pourrait te pousser à prendre des décisions peu équitables ou à dire oui à tout.

Clé #5: Tu vas trouver le bon équilibre entre être manager, être garant du cadre et de l’atteinte des objectifs, et rester accessible. Recherche la clarté et l’équité. Garde ton humour, ta convivialité et cultive la simplicité. Tu as l’avantage, si tu es issue de l’équipe, de bien la connaître. 

 

6. L’Anxiété face au feedback négatif

Recevoir ou donner des retours négatifs est souvent une source d’anxiété pour les nouveaux managers. Tu es peut être dans ce cas. Tu as peur de blesser, tu ne veux froisser personne. Au fond tu as peur qu’en disant « les vraies affaires » tu sois rejetée. La réalité c’est que nous avons tous besoin de feedback pour entrer dans la danse de l’amélioration continue. Savoir donner et recevoir un feedback est une clé du management réussi. Et la bonne nouvelle c’est que ça s’apprend !

Clé # 6 : Vois le feedback comme un outil de développement personnel et professionnel. Lorsque tu donnes un feedback, sois spécifique, regarde les faits et mets le collaborateur à contribution pour trouver des solutions. Apprends à en donner et à en recevoir.

 

7. La peur de l’échec

La peur de l’échec peut te paralyser et te mener à éviter de prendre des risques ou des initiatives. Ta mission comprend une partie de risques. C’est sûr. Je t’invite à penser à la peur de la réussite. Dis-moi, es-tu à l’aise avec l’idée de briller ? Avec l’idée d’être exposée à la lumière ? Les deux cohabitent. Peut être que la peur qui se cache derrière la peur de l’échec est la peur du regard des autres ?

Qu’est ce que c’est qu’un échec ? Une « non réussite » de laquelle tu ne tires aucun enseignement. Donc prend le temps d’analyser et de comprendre les résultats, fixe toi des objectifs SMART et écris ton plan d’action.

 

Clé #7 : Reste focus sur les faits, les données. Accepte que l’échec fait partie du chemin vers le succès. Encourage la culture où les échecs sont vus comme des étapes d’apprentissage. Accorde à tes collaborateurs le droit à l’erreur. Fixe toi des objectifs réalistes et célèbre les succès.

 

Conclusion

Avoir des peurs est plutôt normal. C’est même plutôt bon signe, signe que tu as conscience de tes responsabilités. Elles te gardent en éveil, et vont être un moteur pour te former, apprendre, avancer en relevant les challenges.

Les peurs du débutant sont normales et peuvent être surmontées avec les bonnes stratégies. L’important est de rester ouvert à l’apprentissage, d’être résilient face aux défis et de construire des relations solides avec ton équipe.

Si tu veux augmenter tes ressources et tes connaissances regarde ici la série des P’tites fiches sur les basics du management. Tu peux aussi regarder la formation Manager efficace. Elle te donnera des outils fiables pour manager sereinement ton équipe.

Donatienne Del Cos

Coach et formatrice, experte en régulation du stress et des émotions, Donatienne vous aide à développer une posture stable et confiante et à renouer avec votre vitalité. En milieu professionnel elle intervient auprès des dirigeants et des managers sur la communication interpersonnelle et la cohésion, la gestion de conflits et bien sûr, la régulation émotionnelle.

Articles similaires

Vous pourriez aimer

ILS ONT AIMÉ L'ARTICLE

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *